Le gouvernement a défini à la fin de l’année 2017, une stratégie nationale de santé qui propose de grandes transformations pour notre système de santé. Comme l’ont annoncé le premier Ministre, Édouard Philippe, et la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, au mois de mars, notre système de santé doit évoluer pour que son efficacité en soit renforcée.

Cinq axes ont été proposés pour répondre à ces enjeux :

  1. Pertinence et qualité des soins : Pr Lyon Caen, médecin conseil national, ancien conseiller santé de François Hollande
  2. Mode de financement et de régulation : Jean Marc Aubert, directeur de la DREES
  3. Le virage Numérique : Annelore Coury, n°2 de l’UNCAM
  4. La formation et la transformation des métiers :Stéphanie Rist, députée de l’Essonne médecin
  5. L’organisation territoriale : Norbert Nabet, n°2 de l’ARS PACA

Un chantier ambitieux dans lequel nous sommes pleinement engagés.

Sur chacun de ces axes nous avons été ou allons être auditionnés par les rapporteurs. Nous avons aussi largement contribué à renseigner la plateforme collaborative mise en place avec Cap collectif (ceux qui nous ont fait Négo Kiné). Nous aurons l’occasion d’y revenir en détail dans le prochain Kiné Point Presse. Nous avons également été reçu par le député Thomas Mesnier, médecin urgentiste,  dans le cadre d’un mission IGAS sur les urgences non programmées et par Madame Véronique Wallon, directrice générale de l’ARS Auvergne Rhône Alpes pour traiter du sujet CPTS.

Si l’amélioration de l’accès territorial aux soins est une des thématiques prioritaires de la Stratégie, il convient de ne pas oublier les autres sujets. Nous avons pu évoquer les axes forts de notre projet à savoir l’accès direct, la prévention et  la démarche qualité, sans oublier de rappeler notre engagement proactif dans un système en pleine mutation ni les expérimentations que nous allons ou avons mené tant au travers de l’avenant 5 que des expérience personnelles vécues comme la construction d’une CPTS libérales avec Tristan par exemple.

Enfin, j’ai eu la chance, l’honneur d’être sollicité par le Professeur Lyon Caen pour être membre du comité de pilotage du groupe 1, seul représentant d’une organisation syndicale et seul kinésithérapeute évidemment. Au-delà de cette reconnaissance personnelle, c’est bien celle du SNMKR qu’il faut entrevoir.

Publié le dans Éditos


Partager :