Communiqué

23 janvier 2019

Négociations sur le financement des CPTS

Des opportunités à saisir, mais des inquiétudes à lever

Les négociations conventionnelles entre les organisations représentatives des professionnels de santé libéraux conventionnés et l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM), sur le financement des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) ont débuté le 16 janvier dernier. Monsieur Mickaël Mulon et monsieur Tristan Maréchal étaient présents pour représenter l’Union. Ces travaux, lancés suite à la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, doivent aboutir à une définition officielle de l’exercice coordonnée des professionnels de santé, à la précision des missions des CPTS, ainsi qu’un accord sur les modalités de rémunération de ces missions.

L’Union est aujourd’hui pleinement engagée pour la valorisation de la kinésithérapie au sein de la stratégie de transformation de notre système de santé. La prise en compte des enjeux de santé publique dans notre exercice, le maintien d’une qualité des soins élevée et le renforcement de la coordination entre les professionnels de santé constituent des priorités sur lesquelles les kinésithérapeutes s’engagent quotidiennement.

Les premiers échanges au sein de cette négociation laisse entrevoir des opportunités intéressantes, comme la rémunération des professionnels qui s’engagent pour la coordination des soins, la mise en œuvre d’actions de prévention, ou l’organisation des soins non programmés pour laquelle l’Union défend la mise en œuvre de l’accès direct.

Néanmoins, l’Union souhaite attirer l’attention de l’UNCAM en insistant sur trois éléments clés : la rémunération équitable des professionnels de santé doit être une priorité, la menace de la sanction pour un professionnel de santé non intégré au sein d’une CPTS sera contre-productif, le patient doit rester au cœur de ce projet

L’Union est prête à collaborer dans le cadre de ces négociations avec l’énergie et l’ambition qui caractérisent ses membres, pour aboutir à une valorisation ambitieuse et équitable des professionnels de santé et non pas une augmentation de l’intérêt administratif au détriment de l’intérêt du patient.

Contacts

Mickaël MULON      

Président du SNMKR      

president@snmkr.f