snmkr

 

Certification des professionnels de santé,
Les députés s’emballent !

Les masseurs-kinésithérapeutes une fois de plus méprisés.

 

Vendredi 22 mars 2019

 

Le 20 mars, un amendement relatif à la mise en place de la certification des professions de santé a été adopté par le parlement dans le cadre de l’examen de la nouvelle loi de santé.

 

Cet amendement, porté par le gouvernement, a pour but d’élargir à d’autres professions de santé que la profession de médecin, le dispositif de certification des compétences. Il fait suite au rapport du Pr Serge Uzan – dans le cadre de sa mission ministérielle pour assurer l’exercice d’une « médecine de qualité grâce à des connaissances et des compétences entretenues » – que certaines professions de santé ont voulu prolonger pour y être intégrées.

 

Dans cette démarche, le SNMKR regrette vivement que les syndicats professionnels n’aient jamais été sollicités.

 

Cet amendement veut permettre au gouvernement de créer une procédure de certification en vue de garantir régulièrement le maintien des compétences et du niveau de connaissances des professionnels de santé.

Il désigne les professionnels concernés par cette procédure, et permet au gouvernement de définir les conditions de sa mise en œuvre, de son contrôle et les organismes qui en sont chargés.

Ce qui nous inquiète c’est que nous ignorons totalement les conséquences de cette procédure et surtout ce qui se passera si un masseur-kinésithérapeute ne valide pas cette certification.

Ce dispositif devra être précisé par ordonnance c’est-à-dire par la seule volonté du gouvernement sans concertation avec les syndicats ! Devons-nous nous attendre au pire ?

Aujourd’hui cet amendement laisse beaucoup trop d’interrogation sans réponse, ce qui est inadmissible :

Il ne définit ni le format, ni le type du contrôle

Il n’exprime pas les sanctions prévues et encore moins les éventuelles voies de recours.

Il est scandaleux que les syndicats représentatifs n’aient à aucun moment été consulté sur cette question qui va impacter tous les kinésithérapeutes !

Le SNMKR dénonce ce mépris affiché de plus en plus fréquent des organismes de tutelles à l’égard des organisations professionnelles représentatives. Cela doit cesser !

En conséquence, le SNMKR demande expressément le retrait de cet amendement au sénat.

 

Contact Presse :

Mickaël Mulon – Président du SNMKR

president@snmkr.fr – 06 86 16 08 04