Si votre activité est libérale, vous dépendez de la Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, pédicures- podologues, Orthophonistes et orthoptistes, communément appelée CARPIMKO.

La caisse

C’est l’une des dix sections professionnelles de la CNAVPL – Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales -, une des 4 organisations autonomes (artisans – commerçants et industriels – agriculteurs – professions libérales ) instituée par la loi du 17 janvier 1948 et définie l’article L 621-3-3° du Livre VI du Code de la Sécurité sociale. Si votre activité est également salariée, vous dépendez également de la CRAM (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) de votre lieu d’exercice.

CARPIMKO
6 place Charles de Gaulle
78882 SAINT QUENTIN EN YVELINES
tel : 01.30.48.10.00
fax : 01.30.48.10.77
www.carpimko.fr

La couverture retraite et prévoyance

Les trois régimes de retraite et le régime d’assurance invalidité décès de la CARPIMKO ont un caractère obligatoire et fonctionnent en répartition

  • le Régime de Base constitue le premier niveau de la retraite. Institué par la loi du 17 janvier 1948, il a été profondément réformé en 2003, puis par la loi du 9 novembre 2010 et ses décrets d’application. Ce régime est actuellement géré directement par la CNAVPL.

Pour info et hors cas particulier, la retraite de base est attribuée

à taux plein en fonction de l’année de naissance :

– 1951 : 163 trimestres

– 1952 : 164 trimestres

– 1953 : 165 trimestres

– 1954 : 165 trimestres

– 1955 : 166 trimestres

– 1956 : 167 trimestres

– 1957 : 168 trimestres

Abattement de 1,25 % de la pension par trimestre manquant (maxi 20 trimestres)

Majoration de pension de 0,75 % par trimestre cotisé supplémentaire (depuis le 01/01/04)

 

  • le Régime Complémentaire, mis en place le 1er janvier 1956, a été étendu à titre obligatoire aux orthophonistes et orthoptistes le 1er janvier 1978. Son fonctionnement a été modifié en 1996 et en 2007. Ce régime est actuellement géré par la seule CARPIMKO

Pour info et hors cas particulier, la retraite complémentaire est attribuée

à taux plein en fonction de l’année de naissance :

– 1955 et avant : 65 ans

– 1956 : 65 ans et 4 mois

– 1957 : 65 ans et 8 mois

– 1958 : 66 ans

– 1959 : 66 ans et 4 mois

– 1960 : 66 ans et 8 mois

– 1961 et après : 67 ans

Avant 1956, abattement de 4 % par année d’anticipation, plus 0,25 % par trimestre manquant

A compter de 1956, abattement de 1,25 % de la pension par trimestre manquant

Majoration de pension de 1,25 % par trimestre cotisé supplémentaire (maxi 20 trimestres)

  • l’Avantage Social Vieillesse des auxiliaires médicaux conventionnés – ASV (ou régime des praticiens conventionné), entré en vigueur à titre facultatif le 1er janvier 1960, est devenu obligatoire le 1er juillet 1975. La loi du 19 décembre 2005 et le décret d’application du 10 octobre 2008 en ont réformé son fonctionnement. Ce régime géré par la CARPIMKO voit ses modalités de fonctionnement dépendre de la convention avec l’UNCAM.

 

  • le Régime Prévoyance Invalidité Décès a pris effet le 1er janvier 1968. Avant d’arriver au statut d’invalidité au bout de 3 ans, ce régime ne couvre le MK que du 91ème jour à la fin de la 1ère année.

La législation en vigueur étant en constante évolution, nous vous recommandons la lecture du « mémento de l’adhérent CARPIMKO » édité en décembre 2012 et de contacter la caisse de retraite en cas de problème particulier.

memento carpimko.jpg

Paru au JO depuis l’édition du mémento de l’adhérent de la CARPIMKO :

Le fonctionnement

Le fonctionnement de la CARPIMKO est contrôlé, notamment sur le plan financier, par ses ministères de tutelle et par la Cour des comptes.

La caisse autonome est gérée par un conseil d’administration dont la répartition entre les cinq collèges professionnels est faite en proportion du nombre d’adhérents de chacun d’eux.
Le conseil d’administration règle, par ses délibérations, les affaires de l’organisme. Il a notamment pour rôle d’établir les statuts, d’élire les membres du bureau et des différentes commissions, de voter les budgets.
Pour devenir exécutoires, les décisions du conseil d’administration doivent avoir reçu, au préalable, l’agrément des administrations de tutelle. Sur le plan interne, le fonctionnement est assuré par un directeur nommé par le conseil d’administration.

Suite aux dernières élections , Marie-Anne  FRANCOIS (orthophoniste) est élue présidente.

Le conseil d’administration

Le Conseil d’Administration est élu par ses affiliés. Il est composé de 20 membres titulaires et de 20 membres suppléants, renouvelables par moitié tous les trois ans, les administrateurs étant élus pour six ans. Pour les MK, on compte 6 titulaires et 6 suppléants, renouvelables alternativement pour 4 ou 2 postes. Un peu d’histoire…

Scrutin du 21 juin 2016 (dépouillement le 2 juillet)

2 postes à pouvoir pour les MK. Trois listes étaient en présence :

  • FFMKR : 6163 (44,3%)
  • UNION : 4846 (34,8%)
  • Alizée : 2911 (20,9%)

En raison des statuts de la Caisse, la FFMKR obtient les deux sièges.
Le CA est composé de 5 FFMKR et 1 UNION.

Depuis ce scrutin, un collège retraité a été créé. Y a été élu un MK (FFMKR).

Scrutin du 25  juin 2013 (dépouillement le 6 juillet) :

4 postes à pouvoir pour les MK. Quatre listes étaient en présence :
Sur 56.337 MK inscrits, 14 325 (25,43%) se sont exprimés, mais avec 83 suffrages blancs ou nuls.

  • FFMKR : 5917 (41,55%)
  • UNION : 5161 (36%)
  • ALIZE : (18.92%)
  • Liste isolée :  480 (3.37%)

La FFMKR a obtenu 3 sièges, l’UNION a obtenu 1 siège.
Le CA est composé de 3 UNION : Christian BOSS (75), Françoise HANUSSE (33) et Patrick BEGUIN (83), et de 3 FFMKR : Gilles DORSO (45), Corinne FRICHE (54) et Didier DAVID (13).

Scrutin du 23 juin 2010 (dépouillement le 3 juillet)

2 postes à pouvoir pour les MK. Trois listes étaient en présence :
Sur 50.872 MK inscrits, 13.473 (26,48%) se sont exprimés, mais avec 1167 suffrages blancs ou nuls.

  • UNION/CNMKDE : 6010
  • FFMKR : 5974
  • CNDI : 322

Malgré une différence de seulement 36 voix sur le CNMKDE/SNMKR, l’UNION a obtenu (en raison des statuts de la Caisse) les deux sièges.
Le CA est composé de 6 UNION : Francis DUSSERRE (36), Patrick BEGUIN (83), Gildas JOUVE (78), Noëlle NADAL (78), Christian BOSS (75), Françoise HANUSSE (33).

Scrutin du 27 juin 2007 (dépouillement le 7 juillet)

4 postes à pouvoir pour les MK. Deux listes étaient en présence :
Sur 46.627 MK inscrits, 15.897 (34,09%) se sont exprimés, mais avec 64 suffrages blancs et 1023 nuls.

  • UNION : 7484
  • FFMKR : 7326

Malgré une différence de seulement 158 voix sur la FFMKR, l’UNION a obtenu (en raison des statuts de la Caisse) les quatre sièges.
Le CA est composé de 4 UNION : Francis DUSSERRE (36), Patrick BEGUIN (83), Marc LAURENT (59), Noëlle NADAL (78) et 2 FFMKR : Françoise DEVAUD (16), Jean-Francis ROUX (74).

Scrutin du 23 juin 2004 (dépouillement le 3 juillet)

2 postes à pouvoir pour les MK. Trois listes étaient en présence :
Sur 43.017 MK inscrits, 15.615 (36,30%) se sont exprimés, mais avec 1696 suffrages blancs ou nuls.

  • CNMKDE/SNMKR :5784
  • FFMKR : 5974
  • OBJECTIF KINE : 2161

Malgré une différence de seulement 190 voix sur le CNMKDE/SNMKR, la FFMKR a obtenu (en raison des statuts de la Caisse) les deux sièges.
Le CA est composé de 3 SNMKR et 3 FFMKR.

Scrutin 2001

4 postes à pouvoir pour les MK. Trois listes étaient en présence :
Sur 39.051 MK inscrits, 15.052 (38,54%) se sont exprimés, mais avec 2461 suffrages blancs ou nuls.

  • CNMKDE/SNMKR : 4743
  • FFMKR : 4316
  • OBJECTIF KINE : 2731

Le CNMKDE/SNMKR a obtenu 3 sièges, la FFMKR a obtenu 1 siège.
Le CA est composé de 3 SNMKR et 3 FFMKR.

Scrutin 1999

4 postes à pouvoir pour les MK.
Le SNMKR a obtenu 1 siège, la FFMKR a obtenu 3 sièges.
Le CA est composé de 1 SNMKR et 5 FFMKR.
Les élections sont annulées, puis gestion par une administratrice désignée.

De 1984 à 1999 :

15 ans de gestion FNI – FFMKR

De 1978 à 1984 :

1 représentant SNMKR au C.A. CARPIMKO : Gilbert MAILLARD