DhWxp1xW0AcOiAh

Les représentants d’ALIZE de la FFMKR et de l’UNION (SNMKR + Objectif Kiné) se sont rencontrés ce mercredi 5 septembre pour évoquer les suites à donner à la manifestation du 5 juillet dernier.

Lors de la rencontre au ministère de la Santé, nos interlocuteurs avaient alors expliqué ne pas pouvoir se prononcer sur les revendications de la profession tant que les mesures de la Stratégie de Transformation du Système de Santé (STSS) n ‘étaient pas dévoilées.

Le gouvernement ne nous a de ce fait pas fourni d’indications concernant un éventuel calendrier de travail pour nos différentes demandes.

Pour rappeler aux responsables politiques que la profession n’est pas disposée à abandonner ses revendications légitimes, il est nécessaire, afin de peser sur les textes de loi en préparation, de relayer celles-ci sans relâche auprès des députés et sénateurs.

Un document établi en commun est mis à votre disposition afin que chaque kinésithérapeute puisse interpeller ses responsables politiques locaux.

De la détermination de chacun d’entre nous dépend la réussite de cette opération.

Parallèlement, les représentants des syndicats nationaux restent mobilisés et continuent de porter ces revendications auprès de toutes les instances et sur l’ensemble du territoire.

Si au regard des annonces qui seront faites par le Président de la République le 18 septembre et si la composition du projet de loi des finances de la sécurité sociale pour 2019, il apparaissait que les revendications portées par l’ensemble de la profession n’aient pas été prises en compte, nous en tirerons les conséquences qui s’imposent et étudierons toutes les pistes pour que celles-ci soient entendues.